Accueil
A propos
Services
Nos Services
Vitrine
Présenter l'activité de votre société
E-Commerce
Vendre vos produits ou vos services
Sur Mesure
Développé selon vos besoins
Maintenance
Garder votre site en parfaite santé
Blog
KleverWeb logo

Augmenter la vitesse de votre site WordPress

KleverWeb logo bleu
KleverWeb - 
2 avril 2020

Aujourd’hui, WordPress est considéré comme le meilleur système de gestion de contenu sur le marché. Utilisé par près du tiers des sites présents sur le web, il est aussi le plus populaire. Mais WordPress est aussi parmi les systèmes qui nécessitent le plus de ressources, avec tous ses appels à la base de données et ses fichiers PHP, JavaScript et CSS.

Si votre site est lent, vos visiteurs/clients ne reviendront pas et préféreront se tourner plutôt vers un de vos compétiteurs. Le numéro 1 des moteurs de recherches au monde, Google, avait aussi confirmé que la vitesse d’un site web site influe sur son référencement.
Selon des études, près de la moitié de vos visiteurs veulent voir leur page chargée en moins de 3 secondes et une grande partie d’entre eux serait capable de quitter votre site s’ils doivent attendre plus de 5 secondes. La vitesse de votre site web est donc un élément important à ne pas négliger.

Augmenter la vitesse de votre site n’est peut-être pas une partie de plaisir mais c’est sûrement une tâche essentielle. Vous serez donc guidé, à travers cet article, pour effectuer le nécessaire afin que votre site soit à point en terme de vitesse.

1. Le choix de l'hébergeur de votre site WordPress

C’est sans doute le facteur le plus important à prendre en considération ! En choisissant un bon hébergeur, vous avez déjà parcouru plus de la moitié du chemin. Prenons l’exemple de deux sites complètement identiques, mais hébergés chez deux hébergeurs web différents, le résultat pourrait vous surprendre, mais la vitesse de chargement de votre site ne sera pas du tout la même, selon l’hébergeur et le package choisi.

hebergement wordpress

Il vous faudra donc choisir un hébergeur web (évitez les revendeurs), pas forcément le plus connu, mais qui a par contre une bonne réputation.
Un autre point à prendre en considération, c’est la localisation de votre visiteur/client cible. Prenons l’exemple d’un site e-commerce dont les clients sont majoritairement en Amérique du nord, dans ce cas, vaut mieux avoir les serveurs dans cette zone géographique. Le plus proche les serveurs sont de vos clients, le plus rapide votre site sera pour eux.

Votre choix d’hébergeur fait, il vous reste à choisir votre package et le type de serveur dont vous avez besoin. Vous avez le choix entre 3 types d’offres :

  • L’hébergement mutualisé : C’est l’offre la plus économique, idéale pour les débutants possédant un site à faible fréquentation et pas encore prêts pour administrer un serveur. Techniquement, il s’agit d’un package pré-configuré, où plusieurs sites web sont hébergés sur un même serveur. Du coup on ne peut pas personnaliser le serveur comme on veut et la vitesse de votre site risque de ne pas être au top.
  • le VPS (Serveur Privé Virtuel) : En utilisant des technologies de virtualisation , on crée plusieurs serveurs virtuels sur un même serveur réel. Le VPS permet une administration, des paramétrages et des installations plus souples qu’un serveur mutualisé.
  • le serveur dédié : Le haut de gamme de l’hébergement web et par conséquence le plus cher. Ce choix consiste à mettre à disposition du client un serveur pour son propre usage, entièrement personnalisable selon ses besoins Le client dispose donc d’une totale liberté pour configurer son serveur. Idéal pour les sites internet à forte affluence.

Pour le VPS et le serveur dédié, il faut bien évidemment avoir des connaissances en matière d’administration de serveurs, sinon il vaut mieux déléguer cette partie à un prestataire.
Mutualisé, VPS ou dédié, il est donc important de bien analyser vos besoins afin de choisir l’hébergement le mieux adapté.

2. Utiliser un thème léger

Certains thèmes sont lourds, pleins d’éléments et de fonctionnalités dont on ne se sert jamais, et qui pourraient rendre votre site lent pour rien.

Le mieux serait de choisir un thème minimal et léger, pas trop gourmand en ressources, et de le customiser à votre guise en le personnalisant par vous-même (ou par un développeur) et en ajoutant seulement les plugins qui vous seront utiles.

3. Une page d’accueil simple

Votre page d’accueil est la pièce maitresse de votre site web. La plupart de vos visiteurs y accèderons en passant par cette page. Assurez-vous donc d’avoir une page d’accueil simple mais efficace, sans fonctionnalités farfelues qui ne feront que distraire les visiteurs et diminuer la vitesse de votre site.

site vitrine wordpress

4. Garder votre WordPress à jour

Que ce soit pour la correction, de bugs existants, d’une faille de sécurité ou pour ajouter de nouvelles fonctionnalités, WordPress votre thème et vos plugins sont mis à jour régulièrement. Dès qu’une nouvelle mise à jour est publiée, il est recommandé de l’installer sans tarder, afin d’assurer la sécurité de votre site ainsi que sa vitesse.
La maintenance de site WorPress est malheureusement délaissée par un grand nombre d’utilisateurs et quand ils essayent de le faire, ils sont confrontés à des problèmes d’incompatibilité et des plugins qui « buggent » ou pire le site qui « crash ». Alors ne perdez pas de temps et vérifiez régulièrement que votre site et ses composants sont bien à jour.

5. Mettre à jour PHP

WordPress est basé sur le langage de programmation PHP. Vu son importance pour notre CMS, il est en grande partie responsable de sa performance et donc de celle de votre site.

Le site official de WordPress recommande l’utilisation de la version de PHP la plus récente. La raison est simple, les nouvelles versions de PHP sont moins gourmandes en terme de ressources et apportent de nombreuses améliorations au niveau de la sécurité et de la performance.

6. Tester la vitesse et les performances de votre site

Pour commencer, il faut savoir que la vitesse de votre site web a un impact important sur vos résultats. La plupart des sites internet perdent la moitié de leurs visiteurs lors du chargement.
Assurez-vous donc de bien tester la vitesse de votre site en utilisant un des 2 sites suivants :

vitesse wordpress

Choisissez le serveur le plus proche et lancez l’analyse de votre site (pour GTmetrix il faut créer un compte gratuit, sinon votre site sera analysé depuis le Canada).
Le résultat obtenu, vient ensuite le temps des optimisations à réaliser pour améliorer la vitesse et les performances de votre site WordPress.

7. Sauvegarder votre site WordPress

Pour plus de précautions, Il est important de réaliser une sauvegarde de votre site internet avant de commencer le processus d’accélération de votre site web.
Pour cela, vous pouvez utiliser un des 3 plugins WordPress suivants : UpDraftPlus, All-in-One WP Migration ou Duplicator.

8. Optimiser vos images

Optimiser la taille de vos images est un moyen efficace pour obtenir un résultat rapide et booster la vitesse de votre site web. Un conseil, veillez à optimiser la taille de chaque image afin qu’elle soit identique à celle affichée et la plus petite possible.

Si vous utilisez des images téléchargées directement d’internet, il est assez probable que leurs tailles soient plus grandes que nécessaire. Cela signifie qu’ils vont prendre plus de temps à se charger. Avant d’ajouter les images sur votre site, assurez-vous de les redimensionner à la taille qu’elle occupera réellement sur votre site web. Il existe des plugins comme ShortPixel qui donne un résultat très satisfaisant mais le mieux reste de le faire manuellement soit meme.

Concernant les extensions des images, on utilise généralement le format PNG et JPEG. Si votre photo possède un arrière-plan transparent ou peu de couleurs, optez pour le PNG sinon sauvegardez en format JPEG.

Voici 2 sites qui vous seront utiles pour cette étape :

9. Utiliser un plugin de cache

Installer un plugin cache sur votre site permet d’améliorer sa vitesse et ses performances.

Ce type de plugins est intéressant pour vos visiteurs réguliers, il agit en stockant les fichiers statiques sur votre appareil au lieu d’aller les chercher à chaque fois sur le serveur, permettant ainsi d’alléger la charge sur ce dernier.

Pour s'en servir, vous pouvez utiliser des plugins freemium comme  W3 Total Cache ou Autoptimize.

optimisation site web wordpress

10. Activer la compression GZIP

La compression GZIP est un moyen de compresser vos pages web ainsi que vos fichiers JavaScript et CSS.
Pour vérifier si l’outil de compression GZIP est activé, il suffit de visiter la page suivante et de tester ce site. Il vous indiquera alors si la fonction GZIP est activée ou pas. Dans ce cas, il va falloir l’activer sur votre serveur d'hébergement web.

11. Optimiser votre base de données

Optimiser la base de données WordPress n’est pas la première solution à laquelle on pense. Cependant elle a l’avantage de réduire le temps nécessaire à votre navigateur pour collecter et retourner les fichiers de votre base de données. En plus, avec le temps, votre site va accumuler de plus en plus de données inutiles comme des commentaires spams, des articles supprimés, etc. qui ne feront qu'alourdir encore plus votre base de données.

Pour remédier à ce problème, il est possible de le faire manuellement si vous avez les connaissances nécessaires ou alors d’utiliser un plugin gratuit, comme WP-Optimize qui résoudra ce problème et supprimera toutes les données indésirables.

12. Utiliser le lazy loading

Cette technique est intéressante pour les sites WordPress contenant des fichiers media lourds comme des vidéos ou des images de haute qualité. Le « lazy loading » permet de charger uniquement le contenu visible par le visiteur au lieu de charger la page entière d’un seul coup. La méthode peut s’appliquer aussi aux scripts chargés, et permettra à vos pages de s’afficher plus rapidement et de consommer moins de bande passante.

Pour appliquer cette méthode il suffit de l’activer dans les réglages de votre plugin de cache.

13. Minifier et combiner vos fichiers JavaScript et CSS

Minifier et combiner vos fichiers JavaScript et CSS peut rendre votre site plus rapide et plus performant. Le terme  "minifier"est utilisé pour la technique qui consiste à enlever les espaces, les sauts de lignes, et tout ce qui n’est pas indispensable comme les commentaires. Il est ensuite conseillé de réduire le nombre de scripts chargés autant que possible en combinant ou fusionnant plusieurs fichiers ensemble. Cette méthode est généralement possible avec la plupart des plugins de cache.

14. Utiliser un CDN

Comme expliqué précédemment, il est très important de choisir un bon hébergeur, mais il faut aussi être conscient que cela ne réglera pas tous vos problèmes.

Si votre site est international et vos visiteurs viennent de tous les coins de la terre, vous serez toujours sujette à avoir des soucis de latence, et pour vos visiteurs cela pourrait être contrariant.

cdn wordpress

La solution est d’utiliser un CDN (Content Delivery Network) : Au lieu d’avoir vos données stockées sur un seul serveur, elles seront distribuées sur plusieurs serveurs dans différentes localisations. Quand un visiteur australien par exemple visitera votre site, les données seront téléchargées du serveur local le plus proche et non de celui situé en France.
Résultat, votre site se chargera plus rapidement pour vos utilisateurs internationaux éloignés.

15. Fixer les liens cassés

Cela ne concerne pas les liens externes qui peuvent causer une mauvaise expérience à vos visiteurs, mais les liens cassés de vos images ou dans vos fichiers CSS ou JavaScript et qui peuvent rendre votre site WordPress beaucoup plus lent.

16. Réduire le nombre de requêtes HTTP

Un des points faibles des thèmes et plugins de WordPress est leur tendance à générer plein de requêtes HTTP. Pour mieux vous aider à comprendre, voici quelques exemples de requêtes HTTP: Chargement d’une image, fichier HTML, JavaScript, CSS, police, ou d’autres genres de scripts comme ceux de Facebook ou de Google Analytics par exemple.

En général, plus votre site génère des requêtes HTTP, plus son chargement sera long. Idéalement votre site web ne devrait pas dépasser un soixantaine de requêtes.

La solution pour ce problème est simple, installer et utiliser que les plugins qui vont sont vraiment indispensables.

17. Enlever les plugins non nécessaires

Comme indiqué plus haut, les plugins peuvent booster votre site WordPress, en offrant pleins de fonctionnalités, mais ils peuvent aussi causer des problèmes de ralentissement. 90% des sites WordPress possèdent des plugins inutiles.

Selon les statistiques, le chargement des plugins pourrait doubler le temps de chargement de votre site internet : Il est don indispensable de faire le tri dans votre liste de plugins.

Passer à l'action !

Voilà, si vous suivez tous ces conseils vous serez sûr d’augmenter la vitesse de votre site, d’améliorer l’expérience de vos visiteurs et par conséquence augmenter vos revenus ou votre taux de fréquentation.

envelopeuserscartsmartphonelaptop-phoneheart-pulsecodecrossmenuchevron-downchevron-right linkedin facebook pinterest youtube rss twitter instagram facebook-blank rss-blank linkedin-blank pinterest youtube twitter instagram